Fabriquer un four à pizza : quelles sont les étapes de construction ?

En été, les rencontres entre amis ou les journées en famille sont encore plus agréable avec des pizzas croustillantes, surtout si elles sont faites maison grâce à un four à pizza que vous avez fabriqué vous-même. Là, c’est la grande classe !

En effet, un four à pizza maison a l’avantage de fournir une température précise pour la cuisson des pizzas. Ainsi, les pizzas obtenues sont parfaitement cuites et dignes d’un authentique pizzaïolo. Alors comment fabrique-t-on un four à pizza ? Voici les étapes à suivre.

La préparation : quelques prérequis

Si vous aimez bricoler, la réalisation du four à pizza sera sans doute un moment que vous apprécierez. Cependant, il faut se préparer. La première étape de préparation consiste à décider de l’emplacement du four. Pensez que celui-ci rejettera des vapeurs et fumées, généralement via une cheminée.

Ensuite, il faut être certain que le support de votre four est robuste et stable. Il doit pouvoir supporter la chaleur et les matériaux indispensables. Une fois que vous êtes prêt, il faudra s’outiller et se procurer les principaux matériaux.

L’outillage et les matériaux

L’outillage et les matériaux sont les éléments sans lesquels vous ne pouvez pas fabriquer votre four à pizza. Il faut donc avoir une idée précise sur ces accessoires.

Les outils :

  • Le nécessaire de maçonnerie ;
  • La protection pour les oreilles, les yeux et les masques contre la poussière ;
  • Une disqueuse de qualité ;
  • Un niveau ;
  • Une scie sauteuse ;
  • Une perceuse visseuse ;
  • Un mètre et un crayon.

Les matériaux :

  • Du sable ;
  • Des briques réfractaires ou dalles ;
  • Du ciment et du mélange à béton ;
  • Des bâches et des cartons pour la protection du four ;
  • Des tuyaux pour la cheminée : un tube encastrable anodisé est tout indiqué, avec ou sans coudée ;

Ces listes ne sont pas exhaustives – du reste, elles varient selon la configuration de chaque chantier et du four à pizza voulu.

La base du four à pizza : le socle

Le socle vous permet de mettre votre four à pizza à la hauteur souhaitée. Il peut être fait selon vos envies en béton cellulaire ou en parpaings de béton. Sachez que le béton cellulaire est simple à façonner et plutôt léger, c’est donc une solution intéressante.

Les briques réfractaires

Disposez les briques sur le socle pour concevoir la base. Vous pouvez utiliser des bouteilles de verre pour l’isolation. Disposez-les en laissant des espaces.

Entre chaque bouteille dans les espaces, mettez soit de l’argile, de la paille ou la terre utilisée pour les fondations. Réalisez un cercle avec les briques réfractaires reliées entre elles par du béton réfractaire.

Le sol du four et le dôme

Réalisez une base assez solide pour le four en disposant des briques sans y mettre du ciment. Ensuite, pour le dôme, plusieurs solutions s’offrent à vous. La solution qui est plus à votre portée est un contre-plaqué qui pourra servir de porte et soutenir les briques pendant le séchage.

Créez la forme du dôme en disposant les briques. Afin de déterminer la hauteur que vous voulez pour le dôme, mettez une colonne de briques dans le centre. Utilisez du ciment réfractaire entre les briques pour assurer un ensemble bien façonné.

La porte du four à pizza

Afin de réaliser la porte de votre four, il suffit d’utiliser le patron de contre-plaqué que vous aviez pris pour constituer la forme de la porte précédemment. Ajoutez une poignée et un thermomètre de cuisson.

Nota Bene : tous les fours à pizza ne sont pas forcément équipés de porte. Certains particuliers se passent assez aisément d’une porte, même si celle-ci permettrait de conserver une chaleur optimale dans le four. Si vous ne pensez cuire que quelques pizzas à chaque soirée, la porte n’est pas indispensable.

La cheminée et l’avaloir

L’avaloir est l’une des pièces maîtresses de votre four. Il doit être assez grand pour laisser la fumée s’échapper aisément. En pratique, il faut utiliser des bâtonnets et des dessus du mur.

Ensuite, pour la cheminée, vous pouvez fabriquer une pièce en béton et y introduire un tuyau de raccordement. Un second raccord permettra d’éviter que la fumée ne revienne sur vous. Par ailleurs, prévoyez des jonctions entre l’avaloir, la bouche d’entrée et la voûte.

Les finitions et le séchage

En ce qui concerne les finitions, montez de chaque côté du four au plus 3 rangées de parpaings et un coffrage sur l’avant du four en béton. Une pente légère vers l’avant permettra d’écouler les eaux de pluie.

Après 4 jours de séchage, une fois que le béton est sec, comblez les espaces vides avec du sable et tout ce que vous pourrez utiliser. Choisissez la toiture adéquate, que ce soit en tuile ou en béton armé, puis passez au crépissage du devant de votre four.

Un four à bois peut avoir une température qui monte jusqu’à 450°. Or, à cette température, l’eau passe à l’état gazeux. Il faut donc attendre que les briques du four soient parfaitement sèches avant de lancer votre première fournée. 3 semaines ou 1 mois suffisent pour que votre four soit prêt à être utilisé. Vous pouvez également opter pour un dérhumage.

Le dérhumage du four

Le dérhumage est une étape qui protège votre four des fissures. Les briques du four peuvent éclater si l’eau contenue dans les divers matériaux utilisés ne sèche pas complètement. Ainsi, à travers de petits feux successifs de 10 à 15 minutes chaque jour, pendant une semaine, procédez au dérhumage. Il est conseillé de réaliser cette opération au moins une fois par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *